COVID-19 - l’agilité comme facteur clé de succès pour les entreprises

img

- 12 juin 2020

L’arrivée du Coronavirus a été foudroyante et le confinement a remis en cause les business plans les mieux conçus. Réda Belhinous, Directeur Général Délégué ABN AMRO Asset Based Finance France, explique comment toutes les équipes de l'entreprise se sont rapidement mobilisées pour continuer à travailler en partenariat avec les clients et les prescripteurs.

A chaque nouvelle crise, la finance est souvent en première ligne, non seulement pour mesurer la gravité de la tempête à venir, mais aussi pour identifier le type de réaction et de réponse nécessaire. Chez ABN AMRO, nous avons rapidement pris conscience de la nécessité d'une réponse mesurée mais significative, alors que la pandémie de coronavirus commençait à se propager dans le monde entier.

Une réaction rapide

Notre première étape a été de mettre en place une task-force dédiée à la crise du Coronavirus. Cela peut sembler dramatique, mais nous avons reconnu que la situation pouvait rapidement dégénérer. À l'origine, le groupe de travail était coordonné au niveau central dans toute la banque, avec des représentants locaux de toutes les branches d'activité.  

Cela signifie que nous avons pu nous assurer qu'il y avait un solide plan de continuité des activités et que nous avons pu donner la priorité au bien-être du personnel. Une fois le groupe de travail principal mis en place, il est devenu évident que nous aurions également besoin de groupes de travail locaux au sein d'ABN AMRO Asset Based Finance qui été mis en place afin de répondre aux besoins locaux spécifiques de chaque marché.

Au cours de la première phase de la task-force, l'accent a été mis sur l'ajustement des processus pour traiter les demandes des clients. Dans un deuxième temps, le groupe de travail et les équipes locales ont examiné les modalités de la reprise et ont évalué quand et où les choses pourraient revenir à la normale.

Grâce à notre groupe de travail en France, nous avons pu ajuster certaines conditions sur nos produits afin de nous assurer que nous sommes en mesure de continuer à soutenir au mieux nos clients et de maintenir notre approche de partenariat.

À une époque où l'accent est mis sur les liquidités, de nombreux clients nous ont fait confiance pour les aider à gérer leur trésorerie. Lorsque nous avons pu le faire, nous avons augmenté les quotités de financement ou repoussé les dates de définancement des échus pour certains clients, ce qui a donné aux clients un avantage immédiat.

Naturellement nous examinons toutes les demandes des clients au cas par cas. Cela nous permet soutenir nos clients en leur fournissant des solutions sur mesure, adaptées aux besoins de leur entreprise.

Un échange continu avec nos clients

Tous les clients ont des besoins et des niveaux d’exigences différents.

En pratique, les impacts du COVID-19 et du confinement ont été inégaux selon les secteurs. Il est clair que certaines industries ont été gravement touchées par une rupture de leur activité, souvent sans savoir clairement quand les choses pourraient revenir à la normale. Mais d'autres secteurs ont poursuivi leurs affaires et certains ont même vu leur chiffre d'affaires augmenter.

« Il est donc compréhensible que les conversations avec les clients aient été bien différentes selon les cas de figure. Beaucoup sont stressés par l'avenir, tandis que d'autres s'en sortent bien. Les mesures mises en place par le gouvernement ont permis de leur donner du répit. J'ai également remarqué que beaucoup d’entreprises se sont adaptées en matière de planification, de trésorerie, de coûts et qu’elles font tout ce qu’elles peuvent pour survivre.

Et maintenant, que faisons-nous ?

Il s'agit d'une crise sans précédent à bien des égards. C'est formidable qu'ABN AMRO ait pu prendre y part avec la mise en place de dispositifs d’accompagnement en complément des mesures gouvernementales, mais cela ne peut pas durer éternellement. À un moment donné, nous allons devoir relancer l'économie. 

Qu’il s’agisse de nos clients, des acteurs de la finance et l'économie dans son ensemble, nous voulons tous revenir aussi vite que possible à une approche plus normale de la vie des affaires. Mais nous devons également prendre conscience que nous ne reviendrons peut-être jamais aux méthodes de travail d'avant l’épidémie du COVID.

Sur le plan interne, par exemple, nous avons dû adapter nos méthodes de travail en plaçant le bien-être de nos équipes au cœur des décisions de l'entreprise. Ainsi nous avons instauré une présence réduite des équipes dans nos locaux et généralisé le télétravail . Nous avons donc dû nous assurer que les outils nécessaires sont en place pour que les clients ne remarquent aucun changement.

C'est l'économie, après tout

Quelle est la prochaine étape ? Si vous comparez les projections les plus positives aux plus négatives, vous trouverez un éventail d'opinions. La plupart pensent qu'il y aura une réduction significative de l'économie, une récession ou peut-être une dépression. Mais de mon point de vue, je pense que nous assisterons à une reprise à la fin de l'été et à un lent retour à la normale tout au long du second semestre.

Evidemment, il s'agit d'un changement profond et soudain dans la façon dont nos équipes travaillent. Je suis convaincu que ces approches continueront à s'améliorer. Certains clients souffrent en ce moment, notre travail consiste à les aider à traverser ces moments difficiles, comme le font les bons partenaires commerciaux et les aider à prendre les bonnes décisions.

« Je suis satisfait de notre réponse à la pandémie. Nous avons agi tôt, nous avons écouté les clients et nous avons mis au point des services sur mesure et des ajustements de conditions pour refléter leurs besoins. Nous avons pris soin de nos équipes et nous nous sommes assuré qu'elles étaient dans de bonnes conditions techniques et mentales pour faire face à la tempête.

Notre vocation consiste à être de bons partenaires pour nos clients et il n'est tout simplement pas dans notre ADN de leur tourner le dos quand les temps sont durs. Si nous pouvons aider un client à conclure un accord, notre équipe mettra tout en œuvre pour que cela se réalise. C'est un moment décisif pour le secteur des services financiers et je suis fier que nous ayons agi de manière décisive pour aider nos clients, notre personnel et l'économie dans son ensemble. »

Des fables pour les temps difficiles

15 mai

La fable d'Esope sur le chêne et le roseau trouve un écho particulier pendant cette période de tempête pour l’économie mondiale et mérite d’être remis au goût du jour par les entreprises qui se demandent comment survivre - et même prospérer. Tels les roseaux qui se plient au gré du vent et survivent, nous sommes convaincus chez ABN AMRO Commercial Finance que l'agilité est un facteur clé de succès.

Nos trucs et astuces pour les entreprises en période de Covid19

01 mai

L’épidémie de Coronavirus a pris les sociétés en otage. Quels que soient les pays, quels que soient les continents. Cette situation est inédite. Son caractère incertain et imprévisible la rend encore plus difficile à vivre pour les humains et pour les entreprises. Tous les secteurs d’activité sont concernés. C’est avant tout la capacité d’adaptation des entreprises qui leur permettra de limiter les dégâts. Ci-dessous quelques conseils prodigés par ABN AMRO