Comment fonctionne un contrat d'affacturage ?

15/04/2016

Pour la majorité des entreprises, la gestion de la trésorerie est un problème récurrent. Dans un contexte bancaire tendu où l’accès au crédit est difficile, une autre alternative s’est aujourd’hui largement démocratisée, l’affacturage qui s’adosse à l’actif de l’entreprise, son poste clients.

Le mécanisme est simple dans le principe : l’entreprise cède ses créances clients au factor qui va avancer à l’entreprise les sommes dues par les débiteurs cédés (les clients de l’entreprise). Ces mêmes débiteurs viendront régler le factor à échéance, remboursant ainsi l’avance accordée. Le factor constitue à chaque cession un fonds de garantie (généralement entre 10 et 20 % de l’encours cédé).

Mais en pratique, la mise en place d’un contrat peut sembler complexe de prime abord. Il doit être préparé et suivi en toute transparence avec la société d’affacturage.

Certaines factures sont mises en « indisponible » et ne font pas l’objet d’un financement, l’argent est bloqué. L’analyse de cet indisponible doit être faite à chaque cession pour vous permettre d’apporter les réponses nécessaires et débloquer les fonds.

Comment optimiser votre financement  ?

par Thomas VINCENT